« T’en as, de la chance »

Certaines personnes sont égoïstes.

Attachement excessif porté à soi-même et à ses intérêts, au mépris des intérêts des autres.
Larousse

Comme l’indique la définition, qui est on ne peut plus claire, ils ne pensent qu’à eux.

Parenthèse : j’aime bien les définitions. Alain a écrit : « Car la vraie cause des guerres publiques et privées, ce n’est pas que les hommes n’emploient pas les mêmes mots ; c’est qu’en prononçant les mêmes mots, ils ne pensent pas aux mêmes choses. »
Une petite définition remet souvent tout en place, même si pour ce mot cela n’était pas indispensable. En fait, la définition que j’en avais, dans ma tête, c’était « personne qui ne pense qu’à ses deux fesses« . C’est pas trop éloigné de la définition du Larousse. Enfin, revenons à nos petites affaires.

Pas égoïste dans le sens où le seul mot qu’elles prononcent sera « moi », « je », ou le mythique « moi je », mais dans le sens où elles trouveront le moyen de ramener chaque chose qui les entoure à leur petite personne.
Il y a une fille comme ça dans ma classe, appelons-la Ginette. Ginette est une égoïste. Ce n’est pas sa seule caractéristique, bien sûr, mais c’est sur celle là que nous allons nous pencher aujourd’hui. Parce qu’elle m’a pas mal gonflée ces derniers mois.

Le lundi, c’est sport. Enfin, c’est sport pour les gens normaux qui n’ont pas le corps en vrac, quoi. Juste le temps d’aller manger, et tous les élèves de terminale vont se changer, les demi-pensionnaires dans leurs vestiaires et les internes à l’internat. C’est aussi le jour du grand ménage, c’est assez drôle de voir le tiers du lycée courir balais, serpillières et seaux à la main avec cette odeur de détergent qui flotte dans l’air ; tout le monde s’interpelle, ça sourit, ça rit et parfois ça chante !

Tout le monde se promène, le lundi, et c’est ce jour là qu’a choisi Ginette pour venir chez moi. Elle râlait parce qu’elle n’avait pas envie d’aller faire du sport, taper dans un ballon ça ne lui disait pas tellement ce jour là. Donc, elle râle un peu, fais quelques pas dans ma chambre… Soudain, elle se retourne vers moi, et, ses yeux marrons dans mes yeux noirs, me sort : « Pfff, t’en as de la chance« . Puis sort.

Sur le coup, je dois avouer que je n’ai rien pensé du tout.
Il y a eu un grand vide dans ma tête.

De la chance ? Pardon ?

Oui, j’ai énormément de chance d’avoir un super syndrome trop chouette, qui te fait mal tous les jours, qui fait que tes articulations ne tiennent pas, craquent et s’abîment, parfois c’est même trooop bien, tu ne peux pas te lever alors tu passes ta journée au lit ! Le truc cool, aussi, c’est que tu fais tes devoirs sur ordinateur parce que as du mal à écrire, si c’est pas de la chance, ça ! Aussi, quand tu as des nausées à cause du SED, tu ne manges pas alors tu perds du poids : même pas besoin de régime ! Et puis tu as des médicaments qui font planer : de la drogue gratuite, même pas besoin de boire ! Mais le top du top, c’est tout de même de ne plus faire de sport, de ne plus t’éclater avec tes amis, d’avoir arrêté l’escalade que tu pratiquais en compétition, de sentir tes muscles faiblir petit à petit : alors là, t’en as de la chance !

Le pire, c’est qu’elle me l’a refait un mois plus tard, le « t’en as de la chance« . Je lui ai fait remarquer qu’avoir cette maladie, ça n’était pas vraiment une chance. Et vous savez ce qu’elle m’a répondu ?
« Oui, bon, à part ça t’as quand même beaucoup de chance !« 

Publicités

13 réflexions sur “« T’en as, de la chance »

  1. Bonsoir,
    Je réagis aux propos de la-dite Ginette, car j’ai sorti ça à ma copine asthmatique à chaque fois qu’elle avait une dispense. Il va de soi que je n’enviais pas les raisons de la dispense, mais juste le fait d’être dispensée, parce que le sport, c’est nul ! (j’ai également beaucoup de mal à concevoir que les gens puissent aimer le sport, mais c’est un autre débat :-)).

    Bon après, la Ginette a l’air d’en tenir une sacré couche !

    • En tant que personne qui recevait ces mots, ça m’a vraiment marqué, ça m’a vraiment donné l’impression qu’elle ne comprenait pas.. J’espère que ta copine le prenait autrement que moi ! :)
      Je pense que pour Ginette, c’était un mélange d’ignorance de la maladie, d’égoïsme et de manque de confiance en elle, d’où la volonté d’attirer l’attention. J’espère qu’elle va un peu mieux cette année.

    • Ca fait 15 ans qu’on est amies alors oui :-) (mais au début elle m’a sortie le même discours que toi, on étaient en primaire, je lui ai dis la même chose qu’à toi et après elle me narguait :-))

    • Je la comprends complètement !

  2. […] Les amis, quand tu as du mal à marcher, ils te mettent sur une couverture et te tirent pour que tu puisses tout de même te promener dans l’internat. Au début, tu ne sais pas trop si ça va fonctionner, leur truc. Mais eux ils rient et leurs sourires te redonnent confiance : tu grimpes sur la couverture qu’ils ont posé sur le sol. Puis, tout de même, tu t’accroches alors qu’ils commencent à avancer, chacun tirant un coin ; tu dois rester penchée en avant pour ne pas perdre l’équilibre, même si tu es assise. Et tu glisses, tu glisses dans le couloir de l’internat sous le regard médusé des autres élèves et des surveillantes. Et toutes les deux, même pas essoufflées, elles rient tout en te promenant ; et toi, un peu émerveillée, tu te rends compte que tu en as de la chance. Mais pour de vrai, cette fois, pas comme cette chance là. […]

  3. J’y ai eu droit aussi… c’est juste des gens qui ne peuvent pas s’empêcher d’idéaliser et d’envier la vie des autres et qui malheureusement ne pourront probablement pas se rendre compte que le bonheur est à leur portée.

  4. Il ne faut pas tenir compte de ce qu’elle dit, elle ne se rend pas compte de la bêtise de ses paroles!! Par contre, il est vrai que tu as de la chance, beaucoup de chance!! Pas d’avoir cette maladie, et moi non plus, soyons d’accord, mais nous développons d’autres choses à côté et il faut les voir! Tu as su rebondir ce qui n’est pas le cas de tout le monde, oh non! Sait-elle ce qu’est véritablement ta maladie? L’empathie n’est pas donné à tout le monde…. Tu es très intelligente! Cette Ginette est peut-être tout simplement jalouse de toutes tes qualités et pas simplement de tes absences au sport!! :)

    • Je pense qu’elle ne se sent pas bien et qu’elle extériorise beaucoup ça, elle n’a pas confiance en elle alors elle centre tout ce qu’elle voit sur sa personne. C’est un peu triste, je voulais l’aider mais là c’était la remarque de trop.

  5. Malheureusement, des gens comme ça, on en rencontre d’autres! Pas facile de les ignorer, mais c’est le mieux à faire. Des égoïstes c’est surtout des gens totalement incapables d’empathie. Tu n’arriverais jamais a lui faire comprendre ce que tu vis, elle est incapable de voir plus loin que ses petits problèmes.

  6. Nan mais elle a raison Ginette enfin ! Tu ne mesures pas ta chance, Hermine ! Louper le sport, c’est pas offert à tout le monde !
    Blague à part, ce n’est même pas du foutage de gueule ou de l’égoïsme à ce niveau-là, c’est de l’irrespect et de l’imbécillité niveau 15000 !
    Bises douces.

    • Voyons, ne pas suer une fois par semaine, c’est du luxe !
      C’est peut-être également de l’ignorance, du manque d’empathie.. je suis parfois triste pour les gens qui ne réussissent pas à se mettre à la place des autres, même si je ne devrais pas.

Réagissez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s